Tortueuse et sinueuse elle s’agrippe

De toutes parts elle se raccroche désespérément à la terre

La racine a perdu sa vie

Elle voudrait respirer par les feuilles si tendres de son peuplier

Elle se hisse avec prudence vers la lumière

Elle a peur de se perdre, de se détacher, de se sentir esseulée

Ignorante devant l’inconnu et la liberté

Pixabay racine

Plus fort elle s’agrippe

 

« Ils » ont coupé son arbre

« Ils » ont coupé sa vie

Quand il était dressé vers le ciel

Vers le soleil, vers la lumière

Quand elle sentait le peuplier respirer l’air frais du matin

Elle se vautrait dans la terre avec délice

 

La racine a perdu sa lumière

Elle ne sait comment la retrouver

Elle a peur de ne pouvoir vivre sans elle

Elle a peur de se dessécher et de mourir

Sans espoir…

mars 1982

Jésus leur dit: La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point. Celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Jean 12;35